samedi 30 octobre 2010

Sentô, bain public japonais

Entrée du sentô au Musée en plein air d'Edo à Tokyo

Le sentô 銭湯 est un bain public payant.Traditionnellement, ces bains sont fonctionnels, constitués d'une grande salle avec un mur séparant les deux sexes, et de chaque côté, des rangées de robinets simples et un grand bassin où les clients se baignent ensemble après s'être lavés.


De l'extérieur, l'entrée est similaire à celle d'un temple, avec un rideau japonais (暖簾, noren) tendu devant l'entrée. Le noren est souvent dans des tons de bleu, et orné du kanji représentant l'eau chaude (yu), ou de l'hiragana ゆ (pour être lisible par les enfants qui ne connaissent pas encore tous les kanji). Derrière l'entrée se trouve une pièce abritant les casiers à chaussures, suivi de deux rideaux ou des portes, chacun d'un côté. Ils mènent aux vestiaires (datsuijo ou datsuiba), des hommes et des femmes. L'entrée des hommes est souvent bleue et marquée du kanji représentant l'homme (, otoko), tandis que celle des femmes est rouge et marquée du kanji représentant la femme (, onna).

La salle de bains est séparée des vestiaires par des portes coulissantes pour préserver la chaleur du bain. La salle de bains est généralement carrelée. Près de l'entrée sont stockés les tabourets et les seaux destinés aux baigneurs,de plusieurs rangées de robinets, et d'une pomme de douche . Au bout de la salle se trouvent les baignoires, généralement deux ou trois bassins à différentes températures, et parfois aussi un bain à bulles électrique.
Le mur du fond est souvent orné d'une grande peinture décorative. Il s'agit du plus souvent du Mont Fuji , mais il peut s'agir de n'importe quel paysage japonais, d'un paysage européen ou d'un paysage générique de rivière ou d'océan.



Prendre un bain au sentô demande un équipement minimum consistant en une serviette, un savon et un shampooing. Ces objets sont souvent vendus dans les sentô par le personnel. Les clients apportent souvent deux serviettes : une grande en coton pour se sécher, et une petite en nylon pour se laver.
Les clients doivent retirer leurs chaussures en entrant dans le sentô, et les déposer dans les casiers à chaussures de l'entrée, qui sont généralement gratuits. Après cela, les clients doivent entrer dans le vestiaire correspondant à leur sexe.
Dans les onsen, les sources chaudes minérales, les baigneurs ne se rincent pas après le bain afin de prolonger leur exposition aux minéraux contenus dans l'eau. Dans les bains normaux, il faut normalement se rincer après le bain.

Après la Seconde Guerre mondiale, la plupart des nouveaux immeubles prévoyaient une salle de bains ou au moins une douche dans chaque appartement. Les gens perdirent alors de leur intérêt pour les bains publics, si bien que le nombre de sentô diminua. De plus, certains jeunes Japonais d'aujourd'hui sont embarrassés à l'idée de se montrer nus en public, ce qui les empêche de se rendre dans des senrô. Selon certains Japonais, ne pas faire l'expérience de cette nudité collective empêche les jeunes de se socialiser correctement.

Les bains classiques sont en déclin, mais de nombreux propriétaires de sentô s'adaptent aux nouveaux goûts des clients en offrant des services plus diversifiés. Certains mettent l'accent sur la tradition et tiennent des sentô aux aménagements très traditionnels afin d'appâter les clients nostalgiques de l'ancien Japon. Ils sont souvent aménagé en pleine nature, à proximité de points de vue, souvent avec un bain en plein air. Certains pratiquent des forages pour utiliser de l'eau de source chaude pour devenir de prestigieux onsen.

Les bains qui ne peuvent pas profiter d'un beau paysage ou de sources chaudes tendent plutôt à se moderniser en « super sentô », qui offrent des installations plus variées que les deux ou trois bassins classiques. Ils peuvent contenir des bains de vapeur, des saunas , des jacuzzis ou même des toboggans aquatiques. Ils peuvent également se rapprocher d'un spa en proposant des massages, des bains médicinaux, des salles de gymnastique. Les maisons de bains peuvent même développer des parcs d'attractions complets autour d'elles, incluant des restaurants, des karaokés et d'autres attractions. Ce genre d'installation peut demander aux clients de porter des maillots de bain, se rapprochant alors plus des parcs aquatiques occidentaux que de véritables sentô.

Bonne journée !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire